Un soir sur la Terre - Wynwood by night #Miami

 

Extrait de l'interview de Francesco Russo – Ecrivain & journaliste - Pour CHAIRMAG le 30 Avril 2013

 

- Comment vous décririez-vous en quelques mots ?

- "Voyageuse de l'instant", cela me plait...

 

- Quel est votre rapport à l'art photographique ?

- Photographier fait partie de moi, presque comme respirer... Je photographie depuis toujours... Même enfant, il me semble que je possédais déjà une mémoire visuelle particulière. Quand je pars pour une nouvelle destination, je ressens une excitation à l'idée des images que je vais rapporter. J'aime ces moments de tension, la sensation d'urgence. J'aime relever le défi de capter des instants uniques.

 

- Quelles sont vos influences ?    

- La peinture, et plus particulièrement l'Impressionisme, est sans aucun doute pour moi une source d'inspiration.  Depuis une émotion inouïe ressentie à l'age de 20 ans devant une toile de Van Gogh, peinte à Saint-Rémy de Provence, "le Verger blanc". 

 

- Comment définiriez-vous votre parcours artistique ?

- Je le vois comme un cheminement, semé de grandes joies, de rencontres, de doutes aussi... En 1988, lorsque j'ai créé mon premier studio de prise de vue, je me suis passionnée pour les natures mortes, peu à peu, je me suis orientée vers l'architecture et l'univers industriel. Depuis 2008, je me consacre exclusivement à la création. Mon regard s'est d'abord porté sur la nature, le monde minéral et végétal, les grandes villes du monde. Aujourd'hui, je me focalise sur des moments de vie, sans mise en scène ni préméditation. Avec pour seuls guides, mon instinct et mon regard. La chance aussi... parfois, souvent...

 

- En tant que photographe, pensez-vous avoir une mission ?

- Je ne ressens pas le besoin de transmettre un message à travers mes images et je n'en ai pas la prétention.. C'est plutôt un désir intense de fixer mes émotions

sur la pellicule ou le capteur et de les partager, un peu comme un poète transmet les siennes avec des mots. La grammaire et les outils diffèrent, mais le propos est le même.

 

- Vos photos ne sont jamais tristes ? Sont-elles le reflet de votre personnalité ?

- C'est vrai que l'on me dit souvent que mes images ne reflètent pas une âme tourmentée... Je suis résolument optimiste et ancrée dans le présent, depuis toujours.

Je ne suis pas une femme nostalgique.

 

- Depuis quelques mois, vos images laissent une grande place à l'humain. Comment expliquez-vous cette évolution ?

- J'ai le sentiment que ma quête d'esthétique demeure intacte et inhérente à mon travail artistique. Mais, aujourd'hui, mon besoin narratif est devenu impérieux et il guide tous mes choix.   

 

"En regardant les photographies de Karin Lansen, on ressent l'évidente influence de la peinture. Dans ses récentes séries, les jeux de lumières, les teintes chaudes et irisées, alliées à un certain sens métaphorique des scènes de vie, créent une ambiance particulière... donnant à ses images une dimension, à la fois humaniste et poétique de la réalité.

Chacun peut y trouver une résonnance avec sa propre histoire, c'est sans doute cela qui confèrent à ses images un rapport à l'universalité."

 

          __________________________________________________________________________________________________________________________________________________

 

 

Extract of the interview conducted by Francesco Russo - Writer &  journalist - For CHAIRMAG on April 30th, 2013

 

 

- How would you describe yourself in a few words ?

- Traveler of moment, Ilike it...

 

- What is your relationship to the photographic art ?

- Photography is a part of me, almost like breathing... I have taken photographs for a very long time... 

Even when I was a little girl, it seems to me that I already possessed a particular visual memory. 

Today, when I leave for a new destination, I feel excited at the prospect of bringing back new images. 

I like these moments of tension, the sense of emergency. I like meeting the challenge of capturing unique moments.

 

-What are your influences ? 

-Painters, more especially the Impressionists, have undoubtedly been a source of inspiration for me. It all started with the incredible emotion I felt at the age of 20 in front of "The White Orchard", painted by Van Gogh's in Saint-Rémy of Provence.

 

- How would you define your artistic route ?

- I consider it as progress.  It has been rich in highly enjoyable experiencies and in encounters... In 1988, when I created my studio of shooting, I was passionate about still life. After a few years, I turned to the architecture and the industrial universe. Since 2008, I have dedicated my life exclusively to artistic creation. At first, I focused on nature, the mineral and vegetable kingdoms, the big cities of the world. Now, I have turned to moments of life, without any direction or premeditation, with my instinct and my gaze as my guides, luck as well,  sometimes... often...

 

- As a photographer, do you think of having a mission ?

- I do not feel the need to deliver a message through my images. It is rather an intense desire to fix my feelings to the film or the sensor. Then to share them, as a poet does through words. The grammar and the tools are different, but the subject is the same.

 

-Your pictures are never sad. Are they a reflection of your personality ?

-It is true that I am often told that my images do not reflect a restless soul... I am resolutely optimistic and anchored in the present, for a long time. I am not a nostalgic person.

 

- For a few months now, your photographs have feetured human beings. How do you explain this evolution ?

- I have the feeling that my quest of esthetics remains intact and inherent to my artistic work ; but, today, my narrative need has become a priority and it guides all my choices.

 

 

" By looking at the photos of Karin Lansen, we feel the obvious influence of painting. In her recent series, lighting effects, hot and iridescent tints, allied to a certain metaphoric sense of the scenes of life, create a particular atmosphere giving to her images a specific dimension, at the same time humanist and poetic of reality.

Everyone can find an echo on their own story in those pictures, which is what gives them a universal appeal."

 

 

Karin Lansen  Photography    all rights reserved  -  Copyright 2019